Cissé Lô à l’image d’Icare,s’approche du Soleil

Mosutapha Cissé Lô est tombé dans son propre jeu. Dans la presse et des groupes de discussion des enregistrements sonores sont diffusés où l’ancien Président du parlement de la CEDEAO qui dit être en possession des preuves de détournement de deniers publics dans les projets de rénovation du building administratif et du Ter, insultait gravement certains de ses camarades de parti dont Yakham Mbaye et Farba Ngom. Le chef de l’Etat, Macky Sall, par ailleurs Président de l’Apr a instruit les membres de la Commission de discipline dudit parti de statuer sur le cas Cissé Lô. Sans surprise, la commission l’a exclu définitivement du parti présidentiel. Comme Icar, il a osé défier l’ordre établi. Si Icar a perdu ses ailes, Cissé Lô à perdu ses fonctions.

Définitivement exclu de l’Apr

Le député Moustapha Cissé Lo n’est plus membre de l’Alliance pour la République (Apr). Saisie par le chef de l’état suite à la diffusion d’enregistrements sonores où Moustapha Cissé Lo insultait certains de ses camarades de parti, la Commission de discipline dudit parti a statué hier, lundi 6 juillet, pour son exclusion définitive.

Réunis sur instruction du président de la République et président de l’Alliance pour la République (Apr), Macky Sall, hier, lundi 6 juillet, les membres de la Commission de discipline dudit parti ont délibéré à l’unanimité  pour l’exclusion définitive de Moustapha Cissé Lo, jusque-là 1er vice-président de l’Assemblée nationale. Il s’agit entre autres, d’Abdoulaye Badji, président de la commission, des ministres Oumar Guèye et Abdoulaye Daouda Diallo, des députés Awa Guèye et Abdou Mbow par ailleurs porte-parole adjoint de l’Apr, d’Abdourahmane Ndiaye, conseiller spécial du président de la République et secrétaire administratif de l’Apr, et Benoit Sambou, président de la Commission nationale du dialogue des territoires (Cndt).

Dans le document rendu public, ces membres de la Commission de discipline de l’Apr ont justifié leur décision par la «propension» de leur camarade du parti à «s’épancher dans les médias par des propos injurieux ou calomnieux». Ainsi évoquant les articles 3, 4, 14, 19, et 20 des statuts de l’Apr et 25 et 26 du règlement intérieur dudit parti, Abdoulaye Badji et compagnie ont tenu à «avertir fermement tout camarade qui adopterait des comportements et des propos à même de ternir l’image du parti ou de jeter le discrédit sur les institutions de la république».

;;Et c’est dans ce sens que le président Macky Sall, estimant dans un communiqué rendu public que Moustapha Cissé Lo «déshonore le parti et écorne l’image du Sénégal en Afrique, voire dans le monde entier» a instruit les membres de la Commission de discipline de l’Apr de se réunir dans les plus brefs délais, aux fins de statuer sur les mesures à prendre à l’endroit du 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

    Lâché par l’Assemblée nationale et par Benno Bokk Yakaar

  Après le Bureau de l’Assemblée nationale, c’est au tour du groupe parlementaire de lâcher le député Moustapha Cissé Lô, officiellement exclu hier des rangs de l’Apr par la Commission de discipline.

En effet, Aymérou Gningue et Cie viennent d’entériner la sanction du parti présidentiel dont la conséquence directe est l’exclusion du 1er vice-président de l’Assemblée du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar. «Moustapha Cissé Lô n’appartient plus au groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar», souligne Aymérou Gningue.

«Le groupe Benno Bokk Yaakaar de l’Assemblée nationale, groupe politique, composé de toutes les forces de la majorité présidentielle, sous le leadership lucide de Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la coalition, adhère totalement et s’approprie sans réserve le communiqué (d’exclusion de Cissé Lô) rendu public le lundi 6 juillet 2020 par le Bureau de l’Assemblée nationale», renseigne le président du groupe parlementaire de la majorité dans son communiqué.

Ainsi, ledit groupe «prend acte de la décision unanime de la Commission de discipline de l’Alliance pour la république (Apr) d’exclure définitivement Moustapha Cissé Lô du parti». Demain, il fera jour.

NB : Icar : Dans la mythologie grecque, Icare (en grec ancien Ἴκαρος / Ikaros) est le fils de l’architecte athénien Dédale et de Naupacté (également appelée Naucraté), une esclave crétoise. Il est connu principalement pour être mort après avoir volé trop près du Soleil alors qu’il s’échappait du labyrinthe avec des ailes créées par son père avec de la cire et des plumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.