Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le lundi 6 juillet

L’Afrique comptait ce 6 juillet 477 497 cas de coronavirus confirmés. Le virus a déjà coûté la vie à 11 371 personnes sur le continent selon le bureau régional de l’OMS pour l’Afrique. Les pays les plus touchés par la pandémie sont l’Afrique du Sud (196 750 cas et 3 199 décès), l’Égypte (75 253 cas et 3 343 décès), le Nigeria (28 167 cas dont 634 décès), le Ghana (20 085 cas et 122 décès), l’Algérie (15 941 cas et 952 décès), le Cameroun (12 592 et 313 décès) et le Maroc (14 329 et 235 décès).

• Madagascar, retour en confinement dès ce lundi

La capitale malgache Antanarivo et sa région ont été de nouveau placées en confinement en raison de la flambée récente des cas de coronavirus. « La région d’Analamanga (dont fait partie la capitale) retourne au confinement total », a indiqué un communiqué de la présidence de la République malgache au lendemain d’un conseil des ministres extraordinaire pour déterminer les détails de ce reconfinement. « La région d’Analamanga est fermée à toute circulation, l’entrée comme la sortie, à partir de lundi jusqu’au 20 juillet », poursuit le communiqué. Le gouvernement a décidé de durcir les conditions de ce nouveau confinement qui se veut total et le plus strict possible.

Une plateforme digitale pour assurer un meilleur suivi des cas contaminés, la fermeture de tous les lieux de cultes, le déploiement d’un contingent de 500 militaires dans la capitale pour faire respecter le couvre-feu, seulement une personne par foyer a le droit de sortir dans la rue de 6h du matin à 12h.

La flambée récente des cas de coronavirus inquiète les autorités. En seulement dix jours, du 26 juin au 5 juillet, les chiffres officiels font état de 1 112 cas confirmés positifs au coronavirus et de 16 décès dus au Covid-19. André Spiegel, le directeur de l’Institut Pasteur de Madagascar, explique qu’Antananarivo est le nouveau cluster de l’épidémie, après Tamatave, où la tendance est à la baisse depuis une semaine. Madagascar totalise aujourd’hui 2 941 cas recensés et 32 morts depuis le début de l’épidémie.

• Maroc, la ville de Safi mise en quarantaine

La ville de Safi, qui avait jusque-là a pu résister à la propagation du virus, a été touchée par l’épidémie de façon très rapide au point que la localité portuaire du Sud a été reconfinée, ont annoncé les autorités marocaines dimanche.

Cette décision a été prise après l’apparition d’un foyer de contamination dans une usine de conserves de poissons à Safi. Selon le site 360.ma, l’usine compterait près de 400 personnes infectées, la plupart sont des ouvrières. Ce qui a causé un regain du nombre d’infections. Le Maroc a enregistré dimanche, 698 nouveaux cas de contamination, soit le bilan quotidien le plus élevé depuis début mars. Les autorités ont donc placé la ville en quarantaine et ses 300 000 habitants en confinement total.

Le Maroc avait déjà entamé son déconfinement progressif le 11 juin en divisant le pays en deux zones selon le taux de contamination : la zone 1, la moins touchée où les mesures avaient été assouplies, et la zone 2 la plus touchée, où les mesures étaient restées strictes pour finalement rejoindre la zone 1. L’état d’urgence est en vigueur jusqu’au 10 juillet et le port du masque reste obligatoire. Le pays compte officiellement 14 329 cas, dont 235 décès

• Égypte, une actrice morte du coronavirus

L’actrice Ragaa al-Guiddawi est décédée dimanche à l’âge de 81 ans des suites du Covid-19. Elle avait été testée positive au virus en mai et était soignée en isolement dans un hôpital d’Ismaïlia, à 130 km à l’est du Caire, depuis plus d’un mois, selon la presse locale. L’actrice Ragaa al-Guiddawi, connu dans le monde arabe, a d’abord été mannequin avant de débuter une carrière dans le cinéma avec son premier film intitulé « Ghariba », l’étrangère, sortie en 1985. Elle avait par la suite joué dans près de 400 films, pièces de théâtres et feuilletons télévisés.

• Congo-Brazzaville, pour la première fois, 3 morts en 72 heures

Le Congo enregistre 1 557 cas de Covid-19, 501 guérisons et 44 décès, mais pour la première fois, le pays a signalé 3 morts en trois jours consécutifs. Ces décès ont été enregistrés dans les trois principales villes de la République du Congo, à savoir Brazzaville, Pointe-Noire et Dolisie. Cette dernière, dans le sud du pays, est la nouvelle localité touchée par l’épidémie dans la région du Niari où les deux cas sont actuellement pris en charge.

• Guinée-Bissau, controverse autour du bilan de la pandémie

La commission inter-ministérielle de lutte contre la pandémie a publié avant le week-end les statistiques suivantes : 25 morts, 1 765 cas confirmés et 317 patients guéris. Mais ces chiffres ont été sèchement contredits peu après par la haut-commissaire chargée de la gestion de la pandémie, le docteur Magda Robalo.

« Le bilan qui nous a été communiqué concernant le Covid 19 en Guinée-bissau, ne correspond pas à la réalité. Il n’est même pas proche de cela, à cause de notre faible capacité de dépistage », fustige-t-elle. Magda Robalo a pris la tête début juin de la cellule créée en mars dernier par le président Umaro Sissoko-Embalo pour gérer une situation de plus en plus alarmante.

L’ancienne ministre de la Santé qui a aussi été l’une des cadres de l’OMS affirme que les bilans sont bien plus élevés. Cette déclaration du haut-commissaire du Covid-19 montre les limites de la cellule de riposte dans la gestion de la crise et que les moyens de lutte employés jusqu’alors ne sont pas adaptés.

Le pays ne dispose que de deux centres pour les analyses. Et le temps d’attente des résultats est trop long, du coup les gens refusent de se faire dépister. Magda Robalo critique également le mode de communication dans les médias classiques qui selon elle, ne convient pas pour faire passer l’information auprès des populations.

• Kenya, reprise du trafic aérien le 1er août

Le Kenya assoupli progressivement ces mesures de restrictions liées à la lutte contre la pandémie de coronavirus. Le pays vient d’annoncer ce lundi la reprise des vols internationaux et nationaux. « Le trafic aérien à l’intérieur et vers l’extérieur du territoire national reprendra de manière effective le 1er août », a déclaré le président lors d’un discours retransmis à la télévision nationale. Uhuru Kenyatta a aussi annoncé la fin de l’interdiction d’entrer ou de sortir des deux plus grandes villes du pays, à savoir Nairobi et Mombasa, qui avec le comté de Mandera (nord-est), sont les principaux foyers de l’épidémie. Le couvre-feu a par ailleurs été reconduit pour un mois sur tout le territoire. Ces annonces interviennent alors que l’épidémie continue de se propager au Kenya avec 7 886 cas enregistrés, dont 160 décès selon les chiffres officiels.

• Ghana, le président en isolement

« Sur recommandation des médecins, le président de la République Nana Akuffo Addo, est à partir du 4 juillet 2020 en isolement pour 14 jours conformément aux mesures liées au Covid-19 », peut-on lire dans un communiqué du ministère ghanéen de l’Information. « Le président a pris cette décision après qu’une personne de son entourage ait été testée positive au Covid. Il a été testé négatif, mais il a choisi de prendre cette mesure par précaution », indique le communiqué.

• Guinée : l’Union européenne mobilise 6 millions d’euros pour la lutte contre le Covid-19

6 millions d’euros, soit 65 milliards de francs guinéen, c’est le montant que comporte le contrat signé lundi entre l’Union européenne et l’ONG Alima (Alliance for International Medical), pour la riposte contre l’épidémie de coronavirus en Guinée, a annoncé la délégation européenne dans un communiqué. Ce fond devrait être injecté dans un projet en lien avec la crise sanitaire et soutenir les populations.

Comme l’indique le communiqué, « le projet d’une durée de 6 mois, servira à appuyer l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), sous la tutelle du ministère de la Santé, premièrement dans la prise en charge des cas de Covid-19, la prévention et le contrôle de l’infection, secundo limiter la propagation et l’impact de la pandémie sur le système de santé ».

Près de 1 700 malades ont déjà bénéficié de cette initiative qui cible 3 300 cas confirmés de Covid-19 en Guinée. Le pays a enregistré à ce jour 5 570 cas dont 34 décès selon le bilan officiel. C’est le deuxième projet de l’UE dédié à la riposte contre le Covid-19, après celui conclu avec l’ONG Terre des hommes portant sur 2,5 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.