La réponse salée de Mamadou Fall à Yerimpost

IDRISSA SECK – HASSAN FARES : DROIT DE RÉPONSE À YERIM POST

 » Inja akum fahssikhoum binabayin fatabayanu « 

 » Lorsqu’une information venant d’un pervers vous parvient vérifiez la avant de la divulguer « 

Le site Yerim Post a traité dans ses colonnes un dossier liant le boss de BATIMAT et ses acolytes dont Hassan Fares .En parcourant l’article on constate que le nom de Idrissa Seck est lié à celui de Hassan Fares à qui le journaliste a imputé une responsabilité dans le feuilleton politico- judiciaire lié aux chantiers de Thies. À ces pseudo journalistes qui ne maîtrisent pas l’histoire récente du Sénégal , votre serviteur apporte démentis et précisions.
Idrissa Seck avait été inculpé en Juillet 2005 par la doyenne des juges Seynabou Ndiaye Diakhate pour atteinte à la sûreté de l’état et à la défense nationale .C’est dans ce cadre que Hassan Fares , Mbaye Coulibaly , Coumba NgouilleThiam avaient été inculpés comme complice de Idrissa Seck et placés sous mandat de dépôt. L’enquête menée à travers des perquisitions à Thies et chez Idrissa Seck à Dakar avait accouché d’une souris .
La suite est connue de tout le monde : tous les inculpés ont été blanchis par la justice sénégalaise à travers l’arrêt numéro 04 rendu par la doyenne des juge en février 2006 assujetti d’un NON LIEU TOTAL .

Il est malveillant de vouloir falsifier l’histoire aujourd’hui en associant Hassan Fares dans le dossier des chantiers de Thies .Ce dernier n’a absolument rien à voir avec cette procédure qui avait été enclenchée par le mari de la doyenne des juges et président de la Commission d’instruction de la Haute Cour de Justice en l’occurrence Cheikh Tidiane Diakhate. La mise en accusation sur ce dossier concernait Idrissa Seck et Salif Ba. C’est par la suite que BaraTall a été inculpé à titre de complice et placé sous mandat de dépôt. Le non lieu partiel puis total de la commission d’instruction de la Haute Cour de Justice avait été prononcé alors que Hassan Fares et compagnies étaient déjà élargis de prison par la doyenne des juges Seynabou Ndiaye Diakhate

Pour salir Idrissa Seck le torchon de Cheikh Yerim Seck a volontairement mêlé Hassan Fares à une affaire qui ne le concernait pas .
Le monstre est toujours là. L’objectif de nuire et manifeste .
Le président Idrissa Seck avait soutenu publiquement qu’il ne poursuivra jamais en justice un homme politique et un journaliste .Mais à cette dynamique il devrait revenir sur sa décision pour assigner en justice tous ces esprits malveillants afin qu’ils rendent compte de leurs allégations mensongères.

De notre part il est de notre responsabilité de veiller au temple de la vérité.
Tant qu’il nous restera un souffle de vie nous le consacrerons à rétablir la vérité sur tout ce qui touche à Idrissa Seck parce que nous avons eu le courage de vivre pleinement toutes ces épisodes et nous les avons surmontées et endurées d’une belle endurance.
Nous pardonnons , mais nous n’oublions pas.

Votre serviteur
Pape Fall
Rewmi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.