Levée de l’Etat d’urgence et du couvre-feu: les Dakarois ont anticipé la mesure lundi soir

Hier, lundi soir, lorsque le président de la République a fini de décréter la fin de l’Etat d’urgence assorti d’un couvre-feu qui allait de 23h à 05 h du matin, c’était comme une délivrance ! Et pourtant, ce n’est que ce mardi à partir de 23 heures que la levée entrera en vigueur. Qu’importe ! Toujours est-il qu’hier jusqu’à 02h du matin, certains quartiers de Dakar avaient déjà repris leur rythme normal.

A Grand-Dakar, Béne-Tally, Sicap-Dieuppeul, Bopp, Colobane, Hlm, Ouagou-Niayes etc, les populations déambulaient dans les rues, rapporte le journal Le Témoin. Des rues et ruelles très animées qui nous rappellent les veilles de Tabaski ou de Korité. Une sorte d’ambiance de fêtes qui aura encouragé certaines boutiques à fermer au-delà de 23 heures. Pendant ce temps, de nombreux véhicules et scooters circulaient dans tous les sens en violation flagrante du couvre-feu finissant ou mourant. Inutile de vous dire qu’il n’y avait pratiquement plus de « check-points » de la police dans les différents carrefours de Dakar.

Les carrefours de Colobane, Castors, Jet-eau et Centenaire, jadis infranchissables sans laissez-passer, étaient livrés à la libre circulation des récalcitrants. Car, aucun dispositif de police n’était visible sur place. Sauf à l’intersection de la mosquée Massalikoul Djinane de Colobane où les rares éléments du Gmi ont joué la tolérance face aux attardés.

source pressafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.