Report de la reprise des cours : Ces 4 propositions pour «éviter l’année blanche» au Sénégal

Initialement prévue le 2 juin dernier, la reprise des cours pour les élèves en classes d’examen a été reportée à une date ultérieure par le président de la République. Ce, à cause de plusieurs facteurs, y compris les risques élevés de contamination à la Covid-19.
Ainsi, l’Ong Action humaine pour développement intégré au Sénégal (Ahdis) et des chercheurs de l’université Gaston Berger de Saint-Louis, à travers un communiqué, ont fait des recommandations au gouvernement pour mieux achever l’année scolaire 2019-2020 avec tous les apprenants.
 Il s’agit de prolonger l’année scolaire jusqu’au mois de novembre prochain, d’assurer la veille pédagogique par l’enseignement à distance, en utilisant tous les moyens possibles et imaginables, jusqu’à la fin du mois d’août 2020, d’achever les programmes entre septembre et octobre 2020, et de commencer la nouvelle année scolaire au mois de novembre 2020.
Selon le président du Conseil d’administration de l’Ahdis, Amacodou Diouf, «si ces propositions sont appliquées, nous sommes en mesure d’affirmer qu’il n’y aura pas d’année blanche».
Pour rappel, dans une déclaration en date du 26 mai 2020, l’Ong Ahdis et des chercheurs en éducation, formation et sport de l’Ugb appelaient le gouvernement du Sénégal à reconsidérer sa décision de faire retourner à l’école seulement les élèves candidats aux examens publics le 2 juin 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.