Ultimate magazine theme for WordPress.

Wade-Macky : Les dessous d’une brouille profonde

0

Après leurs retrouvailles de Massalikoul Jinane le 17 septembre 2019,Wade et Macky continuent de solder leurs comptes. Aujourd’hui, c’est encore la rupture entre les deux hommes et les raisons d’une telle adversité résident dans leurs désaccords qui ne sont pas des moindres.

Le Chef de l’Etat Macky Sall souhaite procéder à une Amnistie collective qui prendrait en compte ses propres partisans y compris Karim alors que Me Wade voudrait d’une révision du procès de Karim Wade. La question de l’affaire ArcelorMittal s’invite aussi à la brouille.Notre source révèle que le Chef de l’Etat Macky Sall voudrait signer une Amnistie générale pour sauver sa famille et ses partisans qui ont causé d’énormes dégâts.

Macky veut l’amnistie de tous ses partisans mouillés

« Macky Sall veut signer une Amnistie générale, alors que pour Wade l’Amnistie générale n’est pas une solution », avance  pressafrik. Avant d’expliquer : « L’Amnistie générale consiste à effacer tous les crimes économiques depuis 2012. Ce qui consisterait à passer d’abord sous pertes et profits les dossiers chauds de l’Ofnac (Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption). Notamment sur Aliou Sall (jeune frère du président Sall), le dossier de Cheikh Oumar Hann (Ancien Directeur du centre des œuvres universitaires –Coud), celui de Moustapha Diop ( ex-ministre délégué chargé de la Microfinance), le dossier de Mansour Faye sur l’eau, et le dossier sur la Fondation de la Première Dame, Marième Faye Sall, qui a fait objet de plusieurs plaintes déposées à l’Ofnac », liste notre source.

Wade refuse que tous les partisans de Macky soient amnistiés

« Macky veut que tous ces dossiers soient passés par pertes et profits». Chose que Wade n’accepte pas. Parce que, précise-t-il, s’il y a Amnistie générale, toutes ces personnes citées ci-dessus vont échapper à la reddition des comptes et à la justice. À en croire notre source, le président Abdoulaye Wade ne veut pas d’Amnistie générale, car ça serait « à ces yeux une trahison » voire même le « cautionnement du pillage de l’économie de notre pays ». Par conséquent, affirme-t notre source : « Il n’accepte pas qu’on mette tous les dossiers dans le même sac. C’est pourquoi, il réclame un procès. Et le procès concerne Karim Wade tout seul ». Selon notre source, le chef de l’Etat veut profiter de la situation pour blanchir ses partisans épinglés. « Cette Amnistie générale n’a pour finalité que de soustraire ses partisans et sa famille des poursuites judiciaires », souligne notre  source. Malheureusement, peste-t-elle, « les Sénégalais ne mesurent pas l’ampleur des « dégâts causés par les partisans de Macky Sall qui doivent être clarifiés ».

Le dossier ArcelorMittal tient à cœur le président Wade

Le dossier Arcelor Mittal, du nom de ce groupe sidérurgique mondial, considéré comme l’un des plus gros scandales financiers sous l’ère Macky Sall et qui était en cours au tribunal arbitral de Paris, fait partie des dossiers que le Pape du Sopi voudrait qu’on clarifie. « Le préjudice était évalué à 2500 milliards FCFA. Et, contre toute attente, les autorités sénégalaises ont encaissé la somme de 75 milliards de F Cfa en écartant l’Agent judiciaire de l’Etat, la seule personne habilitée à signer à la place de l’Etat du Sénégal », rappelle notre source. Et de conclure : « Wade voudrait qu’on clarifie cette question en publiant le rapport complet du Conseil d’administration d’Arcelor Mittal relatif à la négociation et à la transaction ».Voici en substance,les principales raisons de la brouille entre Wade et Macky.

senegaldirect avec senegal7

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.