Une trentaine de civils tués lors d’une attaque simultanée sur 4 villages maliens

Dans la nuit de jeudi, des assaillants armés non identifiés ont attaqué quatre villages Dogon dans la commune de Bankass, dans la région de Mopti, au centre du Mali.

Selon des témoins, au moins 32 personnes ont été tuées, dont des femmes et des enfants. L’on déplore également d’importants dégâts matériels.

« Les assaillants sont arrivés de Baye, à la frontière entre le Mali et le Burkina Fasso, à 16 heures. Ils étaient à bord de pick-ups, de tricycles et plusieurs motos”, selon Allaye Guindo, maire de la commune de Bankass.

Selon le maire, les attaques ont eu lieu simultanément dans 4 villages : Gouari, Djimdo, Panga Dougpou, Dialakanda. Les Dozos (chasseurs) de dogons qui ont tenté de défendre les villageois ont subi de lourdes pertes.

L’armée malienne, qui a un campement à 20 km du village de Gouari, y est arrivée vers 22 heures, après l’arrêt des combats.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.